Les Tortues terrestres

CARACTERISTIQUES

Les tortues sont des reptiles très anciens regroupés sous l’ordre des Chéloniens. Ce sont des animaux aux conditions d’élevage plus ou moins aisées, et il est nécessaire de bien s’informer au préalable des spécificités et des exigences de chaque espèce afin de répondre au mieux aux besoins de ses animaux fascinants.

Parmi les tortues terrestres que l’on rencontre le plus souvent, il y a

­- la tortue d’Hermann (Testudo hermanni)

­- la tortue bordée (Testudo marginata)

­- la tortue des steppes

-­ la tortue mauresque (Testudo graeca)

­- la tortue léopard (Geochelone pardalis)

­- la tortue à éperons (Geochelone sulcata)

Les tortues terrestres ont une espérance de vie de 60 ans environ avec des espèces pouvant être centenaires.

COHABITATION ET ENVIRONNEMENT

Le terrarium : Un terrarium, de dimensions les plus importantes possible semble offrir de bonnes conditions d’hébergement aux tortues.

Idéalement, on disposera aussi d’un enclos dans le jardin pour les sortir les jours de beau temps. On peut aussi utiliser un enclos intérieur pourvu de lampes chauffantes créant un point chaud et de lampes à UVB. Les dimensions dépendront de la taille adulte de l’espèce et du nombre de tortues à faire cohabiter. Certaines espèces peuvent en effet vivres en petits groupes de 3 à 4 individus.

Les vitres du fond et latérales seront obturées pour offrir un environnement sécurisant aux tortues. Il est important de fournir des cachettes en nombre supérieur au nombre d’individus, réparties au point chaud et au point froid.

La température

Un thermomètre précis doit être placé dans le terrarium en permanence. La température ambiante sera maintenue entre 25 et 30°C la journée, et 15 à 20°C la nuit : la baisse nocturne est indispensable. Le chauffage par le haut sera assuré par une lampe infrarouge ou une lampe céramique. Une zone plus fraîche sera préservée dans le terrarium. L’animal pourra ainsi choisir l’ambiance qui lui convient selon son niveau d’activité.

Le substrat

On choisira de la rafle de maïs, du chanvre ou du hêtre éclaté comme litière. Très absorbantes, elles limitent le développement des odeurs. Disposer 3 à 5 cm de litière.

L’abri : 2 abris, l’un dans la zone chaude et l’autre dans la zone fraîche du terrarium, seront garnis de feuilles et de foin pour permettre aux animaux de se retirer au calme et de s’enfouir.

L’éclairage

Il sera assuré par une lampe à incandescence ou des tubes fluorescents, en complément de la lumière naturelle. Une lampe produisant des UVB est indispensable pour permettre aux tortues de synthétiser la vitamine D nécessaire à l’absorption et à la fixation du calcium. L’ampoule ou le tube doivent être changés tous les 6 mois.

Enclos extérieur

À la belle saison (quand la température est supérieure à 25°C), il est possible d’offrir un petit séjour au jardin à vos protégées.

Il sera nécessaire d’aménager un enclos extérieur exposé plein sud, fermé par une clôture de 50 cm de hauteur environ, et enfoui dans le sol à une profondeur de 20 cm (attention : les tortues savent creuser). L’enclos sera fermé sur le dessus par un grillage afin d’éviter l’intrusion d’animaux.

Une partie de l’enclos sera dépourvue d’herbes et recouverte d’un peu de sable et de feuilles mortes pour que la tortue puisse s’enfouir.

Dans le reste de l’enclos, vous pourrez planter du trèfle, du plantain, et autres plantes appréciées.

Une écuelle d’eau propre et un abri resteront à disposition.

ALIMENTATION

Les tortues terrestres sont végétariennes et parfois charognardes : leur régime alimentaire sera composé à 90% de légumes et à 10% de fruits.

Le rapport phosphocalcique étant important dans le choix des végétaux à donner, voici un tableau des aliments à donner régulièrement, et d’autres à donner de façon plus occasionnelle :

Distribution régulière à tous les repas

Légumes et végétaux
  • Céleri branche
  • Cresson
  • Epinard
  • Chou (feuilles blanches et vertes)
  • Feuilles de betterave, de brocoli, de navet
  • Tige de brocoli
  • Blette
  • Chicorée
  • Frisée
  • Rutabaga
  • Endive
  • Persil
  • Feuilles et fleurs de trèfles et pissenlits
  • Orange épluchée
  • Kiwi
  • Melon
  • Mangue
  • Papaye

Distribution occasionnelle (1fois/semaine)

Légumes et végétaux
  • Laitue
  • Scarole
  • Courgette
  • Concombre
  • Tomate
  • Carotte
  • Pomme
  • Poire
  • Banane
  • Fraise
  • Framboise
  • Pêche
  • Raisin

REPRODUCTION

Dans la nature, l’âge de la maturité sexuelle chez les graeca est situé entre douze et quatorze ans.

En captivité, les animaux se reproduisent un peu plus tôt.

Les scientifiques disent que la maturité sexuelle est déterminée par la taille et non pas par l’âge. Quand le plastron atteint 11 cm, la maturité sexuelle chez les mâles est atteinte. Chez les femelles il faut attendre que le plastron ait 14 cm. En conclusion la maturité sexuelle parvient entre 5 et 7 ans si les conditions sont optimales en captivité.

A ce jour, je ne suis pas encore confrontée à cette situation.